Qu'est-ce que le mastering "par stems" ?
Le mastering par stems est une variante du mastering "classique", qui se fait à partir d'une piste (la plupart du temps stéréo) : l'export du mixage. Comme son nom l'indique, le mastering par stems se fait à partir de stems, qui sont des pistes stéréo regroupants plusieurs de vos pistes. Il va permettre à l'ingénieur du son d'avoir plus de latitude de travail, de pouvoir faire de petites corrections, d'optimiser et d'améliorer le rendu sonore de chaque stems si cela est nécessaire. Le résultat en sera forcément meilleur ! L'intérêt est de regrouper vos pistes par "thème", tels que stems de voix, stem percussif, stem de basse, etc. Nous rentrerons plus en détails sur le choix des stems un peu plus bas...

Le principe

La plupart du temps, les traitements appliqués au mastering vont - légèrement ou pas - changer l'équilibre entre les instruments (à cause de la compression appliquée), et modifier la couleur de certains éléments (à cause de l'égalisation apportée). Ces modifications sont normales et souhaitées, c'est le principe du mastering, mais souvent, l'ingénieur du son doit faire des compromis entre la correction des défauts et les répercussions que cela va avoir sur le reste des éléments du morceau. Grace à la séparation des éléments offerte par les stems, de nombreuses corrections n'entraineront pas ou très peu de modifications sur le reste des instruments !

En ai-je besoin ?

Si votre mixage est proche de la perfection dans toutes ses composantes (dynamique, fréquentielle, spacialité, etc.), alors un mastering "classique" est suffisant. En revanche, si comme dans 99% des cas votre mixage souffre de quelques lacunes, il y a de fortes chances que lors du mastering, l'ingénieur du son doive faire quelques compromis entre corriger des défauts et obtenir le rendu le plus abouti. Dans ces cas-là, un mastering par stems permettra souvent d'obtenir un meilleur résultat.

Quelques exemples très fréquents de problèmes rencontrés lors d'un mastering classique par l'ingénieur du son :
  • - les voix sont trop en retrait, mais utiliser un compresseur multi-bande ou un égaliseur augmente aussi les guitares et les synthés
  • - la grosse caisse n'a pas assez de poid (pas assez de grave), mais la basse en a déjà trop
  • - la batterie manque de spatialisation, mais tout le reste en a suffisament
  • - la voix a trop de sifflantes "sss", mais ajouter un dé-esseur (même en mid-side) enlève trop de clarté aux cymbales et charleys
  • - les guitares et synthés ont des graves profonds inutiles qui gênent la basse
  • - ...
Tous ces problèmes techniques n'ont pas de réelle solution dans le cadre d'un mastering "classique", des compromis doivent être trouvés et le potentiel sonore du morceau en sera réduit. Avec du mastering par stems, chaque problème cité peut être corrigé sans que cela affecte (ou de manière négligeable) les autres éléments. Le rendu du mastering par stems sera donc sans aucun doute meilleur.

Attention toutefois à ne pas confondre mixage et mastering par stems ! Dans le mixage, la latitude de travail est totale, et l'on utilise de nombreux traitements, de l'automation, etc. Avec le mastering par stems, les stems sont présents pour permettre d'apporter de petites corrections au mixage, ainsi, les traitement traditionnels du mastering sont encore plus efficaces. Un mauvais mixage ne sera pas rattrapé par du mastering par stems !


Comment préparer ses stems ?

Vous devez tout d'abord déterminer ce que vont comporter vos stems, et combien en faire. Concernant leur nombre, en général 4 à 6 stems sont amplement suffisants, en proposer plus finirait par être du mixage ;). Il vous reste à déterminer les composants de vos stems. En général, il faudra pratiquement toujours commencer par 4 stems de base :
  • - stem "percussif", contenant la batterie et tous les éléments percussifs
  • - stem "basse", contenant la ou les basses
  • - stem "voix", contenant toutes les voix
  • - stem "autres", qui contient tout le reste !
Avec ces 4 stems, vous donnez déjà à l'ingénieur du son une latitude travail importante. Il peut arriver qu'un instrument très présent, et très mis en avant (comme un synthé particulier, ou une trompette qui répond à la voix, etc.) puisse bénéficier d'avoir son propre stem. C'est vraiment à vous d'en décider, vous connaissez les éléments artistiques les plus importants de votre morceau.

Enfin, il faut créer les stems ! Pour cela, désactivez tous les effets que vous avez mis sur le bus "master", puis "groupez" les pistes sélectionnées pour chaque stem (par exemple toutes les voix et leurs effets) dans une piste "groupe" de votre console (physique ou virtuelle). Une fois vos 4 à 6 groupes créés, vous allez devoir exporter en stéréo chaque groupe séparément, en ayant préalablement utilisé le bouton "solo" sur chaque groupe. Chaque stem doit commencer au même moment afin d'être synchronisé avec les autres.

Pour controler votre travail, importez vos stems dans un projet vide sur des pistes stéréo différentes, calés sur la même position de départ. Lancez la lecture et vous devriez retrouver le même rendu qu'un export de mixage classique : la somme des stems recrée la totalité du morceau.


Conclusion

Le mastering par stems est très efficace, pour un prix en général un peu supérieur à du mastering classique, et est particulièrement bien adapté au projet réalisés en home-studio, qui souvent rencontrent des problèmes de mixages liés à une acoustique moyenne de la pièce ou le manque d'expérience du mixeur.