Que peut-on attendre d'un mixage ou d'un mastering ? visual

Que peut-on attendre d'un mixage ou d'un mastering ?

Le Mixage

A première vue, le travail de mixage peut paraître simple mais il ne suffit pas de s’asseoir devant son ordinateur et cliquer sur quelques plugins pour obtenir un mixage professionnel. Cela demande de l'expérience, du talent, et certaines fois du matériel spécifique. L'étape du mixage est d'une importance capitale pour le rendu final de votre musique, ne l'oubliez-pas ! Même un excellent mastering ne pourra pas rattraper un mixage moyen, car il ne permet pas de faire la même chose...

Lors du mixage, l'ingénieur du son dispose habituellement des pistes séparées (une piste pour la grosse caisse, une piste pour la caisse claire, une piste pour la basse, etc.). Son travail consiste donc à appliquer différents traitements sonores sur chaque piste afin de leur donner une cohérence, et aller dans le sens des émotions que porte le morceau.

Les traitements à la disposition de l'ingénieur du son sont variés, mais on peut les regrouper dans 4 grandes catégories :
  • - les traitements dynamiques (compresseur, limiteur, gate, expander, etc.)
  • - les traitements fréquentiels (égaliseur de différents types : passe-bande, shelves, paramétriques, etc.)
  • - les traitements temporels (réverbération, delay, echo, flanger, etc.)
  • - les traitements "spéciaux" (émulateurs de bande, saturateurs, générateurs d'harmoniques, etc.)
Lors d'un mixage, il y a donc une immense latitude pour effectuer des modifications sonores sur une piste sans impacter les autres. On peut par exemple agir sur le "punch" de la caisse claire, la présence de la voix, la dimension que va prendre un violon en arrivant au refrain, ajouter de la rondeur à la basse, etc. Les possibilités sont presque sans limite.

Ces derniers exemples sont donc des réglages qu'il est possible de demander à un ingénieur du son durant la phase de mixage.


Le Mastering

Au mastering, l'ingénieur du son dispose du résultat du mixage, la plupart du temps dans l'industrie musicale, il s'agit d'une piste stéréo. Son travail consiste a finaliser le rendu sonore du morceau, en appliquant des traitements sonores sur l'ensemble des éléments qui le compose.

Les traitement utilisés sont les mêmes que pour le mixage, mais en général appliqués de manière beaucoup plus fine.

La latitude de travail est très différente de celle du mixage. On peut, par exemple, agir sur le fait que le morceau manque de grave d'une manière générale, que son volume final soit plus fort ou plus faible, le rendu plus ou moins compressé, de spatialiser légèrement plus, ou encore agir sur son homogénéité avec d'autres morceaux, si c'est dans le cadre du mastering d'un EP ou d'un album.

Grace à des traitement bien maîtrisés, il est parfois possible de mettre plus en avant certains instruments ou la voix, mais cela reste limité. Il faut donc bien se rendre compte de la latitude de travail limitée qui est offerte par le mastering (même si la différence avant/après semble certaines fois énorme - notamment dû au volume qui souvent, gagne de nombreux décibels), et ne pas attendre de l'ingénieur du son des réglages impossibles à réaliser (ex: rendre la grosse caisse plus percussive mais garder la basse telle qu'elle est, ajouter de la spatialisation uniquement sur la voix, etc.).


Le mixage et le mastering sont donc deux étapes essentielles pour obtenir un rendu final de bonne qualité pour votre musique. Chacune a ses particularités, ses possibilités, ses spécificités, et il est important de les comprendre pour savoir à quoi s'attendre lorsque vous lancez un concours sur Moja-audio.